Moreau, Fourny: même combat

Ces derniers jours un fait me saute aux yeux et il m’étonne que ce ne soit pas (encore) relevé: il y a d’énormes points communs entre les destins et les actions de Stéphane Moreau et Dimitri Fourny.

Alors que c’est comme candidat aux élections communales voire comme Bourgmestre que Dimitri Fourny est inculpé, celui-ci… ne se réprésentera pas au parlement wallon, mais reste Bourgmestre prorogé. Kamoulox?
Lorsque le paquebot Publifin s’échoua sur les hauts-fonds des Comités de Secteur (puis toutes les avanies qui suivirent), Stéphane Moreau décida, de… quitter le mayorat d’Ans (et le PS). Re-kamoulox?

Dimitri Fourny se retire de la vie parlementaire
Résultat de recherche d'images pour "stephane moreau ans"
crédits photo: SM-Le Soir; DF-RTBF

Is greed good? Power is.

Ce genre de pas-de-pas-tellement-de-côté relève de l’entrechat de ballerine plutôt que du changement de voie. Comme le prophétisait la vidéo satirique de Philippe Lamberts, il s’est agit, ce week-end comme il y a deux ans, de sauver les apparences sans rien lâcher sur le fond. Je me souviens avec une certaine émotion du « j’en ai marre des parvenus » d’Elio di Rupo qui date de 2006; tout comme de la prise débranchée par Benoît Lutgen dans un coup de sang estival de 2017 pour se débarasser d’un PS englué dans les affaires.
Faudrait-il que tout change pour que rien ne change?
A ce stade on en est exclusivement dans le rien ne change.

No rules, no party

Ce qui interpelle encore plus dans les comportements de ces deux politiciens expérimentés et matois, c’est le choix du pouvoir et de l’argent, et le ponce pilatisme de leurs partis respectifs. Dans les deux cas c’est la fonction la plus stratégique et/ou la plus rémunératrice qui est conservée, même et surtout si c’est celle qui pose problème. Moreau conserve Nethys, le salaire qui va avec et l’orbite complète qui s’y rattache. Fourny reste au coeur du problème, avec pignon sur rue au sein de la cité chestrolaise… et conservera son indemnité de sortie parlementaire!
Qui peut douter du pouvoir local intact dans le chef d’un toujours Bourgmestre, issu du plus gros parti du Luxembourg? Qui a douté un seul instant de l’influence intacte de l’ansois dans l’orbite liegeoise et ses rouages? En Commission Parlementaire Publifin, le député Fourny avait fait étalage d’une grande emphase, une emphase de spécialiste à n’en point douter. Dans un cas comme dans l’autre le MR regarde passer les trains avec une apathie stupéfiante… Pour ces trois partis, il s’agissait évidemment de difficultés, mais aussi d’opportunités à saisir.
Mais non, entre festina lente et courage fuyons.

On voit bien ces carences à trois endroits au moins:
– dans le CA actuel de Publifin, incapable de mettre en place les recommandations issues de la Commission d’Enquête Parlementaire.
– dans l’incapacité de la Ministre De Bue à s’imposer dans le dossier Publifin, au titre de tutelle et sur base du même rapport
– dans les règles internes des partis concernés, rien ne permet d’espérer que de telles accumulation de pouvoir et de moyens ne se reproduiraient pas.

Récidive, pas de surprise

Dimitri Fourny avait été agrafé au porte-manteau (notamment par L’Echo) dans le dossier de l’intercommunale luxembourgeoise Vivalia, sans conséquence politique notable. Je ne vous rappelle pas le CV de Stéphane Moreau, mais simplement l’épisode des Thénardiers de l’ALE narrés notamment par Médor, entre autres dossiers.
Avec les affaires Publifin et Neufchâteau, on assiste à la continuité d’un système auxquels les partis concernés n’ont jamais jugé utile de mettre un terme, en sanctionnant voire en sacrifiant les indélicats. PS, cdH et MR pavent la voie aux populismes de tous poils, à l’antipolitisme par manque de courage politique et par vue à court terme. Nul n’est immunisé aux dérapages individuels, mais si les faits commis ne débouchent pas sur des sanctions, d’où donc pourrait venir le changement?

Récidive. Cumuls. Pouvoir. Argent. Attitudes matamoresques.
Et toujours bien là, bien droits, bien en vue, bien en place.
Ce n’est pas un hasard, c’est un système.


Interventions du #ccLiège: St Léonard, églises liégeoises, Amercoeur et Grivegnée

Lors de ce #ccLiège j’ai malheuresuement dû passer mon tour d’interpellation, puisque celle que j’avais déposée pour interroger le Collège sur le « bilan social et artistique » de la faillite des Ateliers d’Art Contemporain (AAC) a été… égarée par les services. QU’à cela ne tienne nous y reviendront en mars… Résultat de recherche d'images pour "quentin le bussy liege"

 

Mes quatre interventions du jour: parcage et sécurité à St Léonard, fabriques d’églises, PCA d’Amercoeur, pocket park de Grivegnée-Bas.

lire la suite »

Climat: les derniers convaincus… sont les bienvenus (mais ne prenez pas les gens pour des quiches)

Crédit photo: Ville de Liège

Après la « vague verte » des élections d’octobre, dans la foulée de la manif « Claim The Climate » du 4 décembre qui mobilisa probablement près de 100.000 personnes, au cœur du sillon des #Rise, des #Claim et des #Youth, après le discours du roi… on voit fleurir au sein du monde politique, dans les médias et sur les réseaux sociaux, des générations spontanées d’écologistes récemment convaincus (même s’il reste de-ci de-là une demi poignée d’irréductibles climato-négationnistes).

lire la suite »

Terrasses HoReCa de Liège: quand c’est flou c’est qu’il y a un loup…

Depuis plusieurs semaines la place publique de Liège est agitée de soubresauts quand à ses vénérées terrasses de café et restaurants. Elles font l’objet d’une véritable ruée au premier rayon de soleil printanier et contribuent aussi à la réputation, à l’attractivité de l’HoReCa liégeois… Liège n’est pas la « ville du Sud » la plus au nord de l’Europe pour rien.

Mais – car il y a un « mais » évidemment – la réglementation de ces terrasses est depuis longtemps inexistante, et plus récemment problématique. J’interpellais déjà sur le sujet en… 2013, et le règlement communal de 2016 n’a en rien résolu le problème. L’enjeu crucial est ici de trouver un accord harmonieux entre des points de vues divergents:

  • la sécurité et la mobilité des liégeois, piétons, poussettes et PMR en tête.
  • la qualité et l’attractivité de nos cafés et restaurants
  • le respect de l’urbanisme (et du patrimoine lorsqu’il est concerné)
  • la cohérence dans la perception des taxes à Liège

lire la suite »

CCATM à Liège: renouveler l’équipe ET les pratiques

Sitôt l’installation des 49 nouveaux conseillers acquise, je me suis empressé de rédiger une Question Écrite (ou « QE »), qui est l’un des moyens d’action des conseillers pour aller chercher de l’info et s’enquérir de l’avancement d’un dossier.
Qu’est-ce que la « CCATM » et pourquoi s’en inquiéter de manière si urgente?


* La CCATM est la Commission Consultative d’Aménagement du Territoire et de la Mobilité: c’est un organe d’avis, composé d’un panel de citoyens, d’experts et de délégués du conseil qui a la charge de remettre des avis argumentés sur tout projet qui, sur le territoire de la Ville de Liège, est en lien avec l’urbanisme, le logement, l’affectation des sols, la mobilité… ce qui est très vaste! C’est un organe consultatif, où se côtoient de simple citoyens, des experts, des élus, l’administration de la Ville: quand on voit le nombre de dossier cruciaux qui ont du mal à aboutir ou qui produisent des résultats/premières versions insatisfaisants on se rend compte de la négligence dans laquelle elle a été laissée ces dernières années… Vous trouverez en cliquant sur ce lien tous les documents relatifs aux CCATM en région wallone: il y a du travail!
* Je m’en inquiète pour une raison essentielle: lors de la législature 2012-2018 la majorité a tout fait pour la faire taire! Or il est très important qu’elle puisse s’exprimer et intervenir dans le débat public! Lors de la mandature 2006-2012 elle a déplu au « pouvoir » en place, et la Ville n’a pas ménagé sa peine pour la faire taire! Je refuse que cela soit à nouveau le cas…

lire la suite »

MR-NVA: les jeux sont faits, rien ne va plus…

Je le disais hier soir: deux ans après sa disparition Jacky Morael me manque plus que jamais. Il a été le fil rouge de mon engagement écologiste, et son absence lors de la séquence dans laquelle nous nous trouvons (élections communales + élections générales en l’espace de sept mois me semble plus cruelle et plus pénalisante que jamais. En effet les « oracles » ou Grands Anciens sont rares chez les écologistes, et certains même démonétisés (Daniel Cohen-Bendit ou Nicolas Hulot), et bien que je prête plus que jamais une oreille attentive à des personnalités comme Jean-Pascal Van Ypersele ou Olivier De Schutter.

La dernière quinzaine a vu se passer une drôle de séquence, faite de trois pics successifs:

Résultat de recherche d'images pour "risque de chute"

  • 1. Les « Gilets Jaunes »aux revendications à la fois légitimes, populaires et très terre-à-terre ont crevé l’écran avec une sincérité désarmante, une désorganisation qui rappelle combien les mouvements syndicaux/sociaux structurent la pensée et l’action, et les tentatives de récupérations au bout du bout des deux spectres (aussi bien à l’extrême-droite qu’à l’ultra-gauche (je reviendrai un jour sur pourquoi je classifie/dénomme de cette manière, mais ce n’est pas le débat du jour)).
  • 2. Les 75.000 manifestants pacifiques de la manifestation pour le climat « Claim The Climate » de Bruxelles (175.000 ce WE en France dans un contexte de crainte des casseurs), qui crient et hurlent – dans le bon ordre – l’urgence absolument impérieuse d’offrir un futur non à notre planète (qui en a vu d’autres), mais à la vie sur cette planète pour nos enfants et les générations après eux… Ce qui implique de sortir radicalement, immédiatement et massivement du modèle productiviste actuel, propulsé à base de dumping social, de kérosène et de fuel lourd détaxés, de SUV et d’étalement urbain, de prédation des ressources et d’extinctions de masse…
  • 3. Notre gouvernement fédéral a traversé une « crise » qui s’avère en bout de course avoir été avant tout une énorme séquence de « posture-communication » artificiellement dramatisée, MR et NVA se mettant d’accord sur une stratégie qu’ils espèrent gagnant-gagnant, après la déconfiture électorale du 14 octobre.

lire la suite »

Arbres abattus à La Boverie ou le scandale de la POLLUTION urbaine

Dès que l’information a commencé à circuler, photos à l’appui, ça a flambé sur les réseaux sociaux: la Ville de Liège a déclenché l’abattage de 11 peupliers du Canada dans le Parc de la Boverie, face au Quai Mativa sur la Dérivation, à quelques mètre du musée. Pour vous donner immédiatement mon sentiment: c’est un crève-coeur que ces coupes, mais ces arbres étaient fragilisés de plusieurs manières: âge avancé, champignons, et castors. Il y a déjà eu des coupes de ce genre: Boulevard Kleyer, Quai Marcellis… et il y en aura encore.
On ressent évidemment l’indignation de Marcel Otte dans Le Vif comme légitime et la communication fut à cet égard bien tardive, en réponse aux réactions citoyennes, plutôt qu’en allant au devant des citoyens. Dont acte.

Ce qui n’est pas dit dans le malgré tout fort bon reportage de la RTBF, c’est que les premières causes ne sont pas évoquées par l’échevin et le journaliste:

  1. la POLLUTION atmosphérique rend les arbres MALADES. C’est la même pollution qui fait tousser nos enfants et qui est responsable de plusieurs milliers de morts par an en Europe.
  2. le réchauffement climatique provoque un stress hydrique (manque d’eau) qui rend l’arbre cassant et dangereux, et qui a d’ailleurs provoqué partout dans Liège un jaunissement et une chute des feuilles plus tôt qu’à l’accoutumée.

Comment agir concrètement pour Liège:

  1. le plus important et le plus évident c’est de replanter systématiquement, comme ça sera le cas ici.
  2. par ailleurs de planter PLUS: c’est dans le programme de Vert Ardent, qui propose symboliquement un arbre par naissance sur le territoire de la Ville. Tout cela c’est fondamental pour la qualité de vie en Ville et pour la rafraîchir, surtout en été: on peut soit planter au sol soit en grands pots (cf Barcelone) lorsque ce n’est techniquement pas possible.
  3. ceci rappelle à tous et à chacun l’importance de transports en communs structurants pour Liège (bus, tram, REL ferrovaire), de proposer des alternatives à la voiture qui embouteillent et polluent Liège (transports en communs mais aussi parkings de délestage P+R) et de rendre la ville à la circulation douce: marche à pied et vélo.

    Les peupliers abattus. Photo mise à disposition avec courtoisie par Dominique « Goldo » Houcmant, tous droits réservés.

Centenaire de l’Armistice 1918-2018: gardons la mémoire vivante à Liège!

Partout dans eu Europe ce 11 novembre est célébré le centenaire l’Armistice de 1918, la fin de la Première Guerre Mondiale et la promesse de la Paix. Célébrer la mémoire des défunts, se souvenir des conditions de vie de la population et des soldats du front fait partie de ce qu’il convient d’appeler “le devoir de Mémoire”. Voici une proposition concrète pour mettre en oeuvre, dans les rues de notre bonne Cité Ardente, cette mémoire vivante…

Cimetière américain de Romagne-sous-Montfaucon (France). Mes filles à la recherche du cousin germain de leur arrière-arrière-Grand-Père, parmi plus de 14.000 tombes.

lire la suite »

Le PS, la GroKo et le syndrôme SPD

La séquence politique « Elections Communales 2018 » qui vient de s’achever en Belgique francophone fut intéressante et relevante à plus d’un titre, avec à venir

Résultat de recherche d'images pour "ps france"le « triple » scrutin du printemps (élections régionales, fédérales et européennes). Petit essai d’analyse contextuelle et futurible, avec le point de vue assumé de « voisin de gauche », parfois amusé et souvent énervé des choix ou atermoiements des socialistes… dont je partage la plupart des valeurs.

lire la suite »

Chartreuse… once again.

Chers amis de la Chartreuse, des espaces verts, de Grivegnée, Robermont et Bressoux,
Pour le dire simplement: la motion que j’ai introduite au mois de mai à l’initiative de Un Air de Chartreuse ne passera pas ce soir au vote au conseil communal de Liège. Le report du vote intervenu en juin avait pour but de permettre l’examen de la demande de classement du Fort par la Commission Royale des Monuments, Sites et Fouilles.
Espéré pour juillet, cet examen a finalement eu lieu… fin août. À temps pour passer à l’étape suivante (le passage chez le Ministre), trop tard pour prendre une attitude définitive.

lire la suite »

Un site de Cédric Lemaire