Fier de ses couleurs (la suite)

J’évoquais samedi le combat d’Ermano Fegatilli, obligé de défendre son titre EBU en déplacement faute de soutien public et de mobilisation. Après l’arbitrage « maison » subit ce samedi en Italie et la défaite qui s’ensuivit (et donc la perte de son titre), il envisagerait à partir de janvier de se battre sous licence italienne. Ce serait regrettable mais ô combien compréhensible!

Voici donc un jeune sérésien, diplômé de l’ULg et actif professionnellement au CHU, qui se bat sans soutien pour exister sportivement mais aussi pour un soupçon de reconnaissance. Son dossier est bloqué (ou en tout cas n’a pas obtenu de réponse) par ce cher Ministre Antoine à la CFWB depuis 2 ans. Deux ans! C’est extrêmement long dans la carrière d’un sportif de haut niveau, fut-il semi-pro! L’absence de reconnaissance pour les sports peu médiatisés est effrayante…

« Pays de sport, ô Belgique ô Patrie »?

Entendons-nous bien, je suis fan de sport en général: grand public ou confidentiel, sport-santé, sport pour tous et haut niveau. Mais je m’interroge quand même: absence de soutien ou faiblesse de celui-ci… Quand on entend combien un garçon comme Ermano doit se battre pour simplement pour « exister » sportivement. Quand on voit quelles difficultés on fait à un Arnaud Dubois pour défendre les couleurs de son pays aux J.O., celles d’Ermano pour obtenir quelque soutien que ce soit, c’est à se demander si on veut vraiment que notre jeunesse fasse du sport, se dépasse, se fixe des objectifs ambitieux (hors sports rémunérateurs tels footbal, tennis ou cyclisme dans une moindre mesure)?

Diffusion?

J’en profite pour revenir sur la politique de diffusion des sports à la RTBF. Je suis heureux de pouvoir regarder sur une télé non cryptée le Tour, l’Euro et dans quelque semaines les J.O., mais je m’interroge sur la place attribuée aux sports moins médiatisés, moins professionnels. D’une part est-il imaginable (est-ce déjà partiellement le cas? je m’avoue encore non-spécialiste en la matière) d’inclure dans le contrat de gestion de la RTBF de diffuser certaines épreuves sportives d’intérêt majeur ou reconnu pertinent? Je m’interroge aussi sur l’absence de diffusion en direct de certaines épreuves qui me semble intéressantes (et doit certainement faire injure à bien des sports et des pratiquants en les oubliant largement):

– Phases finales (playoffs) de Hockey, hommes comme dames. Sport olympique, sport ayant une croissance continue du nombre de licenciés depuis des années, comment et pourquoi ne pas diffuser ces matches à enjeu (et à élimination), rassemblant les meilleures équipes du championnat?

– Raisonnement identique pour les demi-finales et finale du championnat de Belgique de rugby, et pour ceux des Diables Noirs, qui jouent en Belgique devant plusieurs milliers de supporters à chaque fois, et viennent de monter de division! En 2013, ils joueront avec les nations du subtop européen (dont Géorgie, Russie et Roumaine, équipes présentes au dernier mondial en Nouvelle-Zélande).

Bref, encore beaucoup de travail pour donner à ces sportifs la reconnaissance et le soutien qu’ils méritent!

 

Un site de Cédric Lemaire