Les 15 questions du 10e candidat à… Simon Charlier, 44e sur la liste

Bio Xpress: Né à Liège en 1983, j’ai grandi (Laveu/Cointe) et étudié dans les écoles de la Ville, avant d’entrer à l‘Université de Liège pour y étudier la géographie puis l’urbanisme. Bon je l’avoue, j’ai aussi pas mal guindaillé puisque j’étais président de diverses associations estudiantines =)! Aujourd’hui, je suis conseiller politique au cabinet du Ministre Philippe Henry.

1. La question qui tarabuste: Changer Liège, est-ce possible? Vraiment t’ y crois ?

En fait, je ne pense pas qu’il faille tout changer: Liège regorge d’atouts, il faut commencer par les (re)valoriser. Mais en tant qu’urbaniste, je déborde d’idées pour ma ville et donc oui, changer Liège j’y crois à fond !

2. La question qui chatouille:  T’es candidat d’ouverture, tu penses apporter quoi en 44e place ?

Pour commencer, mon soutien à Ecolo, dont je partage les idées depuis longtemps. Ensuite, pourquoi pas une vision nouvelle de l’écologie urbaine ?

3. La question qui fait mouche: Plus besoin d’écolos pour faire de l’écologie, maintenant? C’est ton constat à la Région wallonne ?

Tu sais, il y a les discours et il y a les actes. Nous, nous sommes clairement dans les actes !

C’est vrai, grâce à Ecolo, tous les partis ont intégré la dimension écologique dans leurs programmes, mais crois-moi, les négociations au quotidien avec nos partenaires de la majorité sont difficiles et je peux te garantir qu’Ecolo reste à la pointe en matière de gestion durable.

4. La question toute proche: Quand tu dis à tes potes que tu seras candidat aux élections communales sur une liste Ecolo, ils disent quoi ?

En fait, cela fait des années qu’ils me disent : « Saïmon tu devrais te lancer dans la politique ». Maintenant il me reste à les convaincre et leur démontrer qu’ils avaient raison de croire en moi. Écolo était le choix évident !

5. La question qui tue (la question du démocrate):  T’as une phrase pour me convaincre de voter Ecolo, sinon je vote pour un extrême! Alors?

D’abord les extrêmes, c’est jamais très bon, faut pas être historien pour s’en rendre compte ! Alors je dirais que chez écolo on a toujours un coup d’avance, on se remet toujours en question et on n’a pas les mêmes « chaines aux pieds » que certains autres partis. Donc, en gros je te dirais : « Avec vous, NOUS nous pouvons innover ! »

6. La question sur le projet:  Si on te donne carte blanche sur un projet, un budget à allouer, tu fais quoi?

Moi mon « dada », c’est la gestion de la Ville. Ça me rend fou de voir que notre Ville est gérée au coup par coup en fonction des projets de promoteurs immobiliers. De plus certains quartiers sont délaissés depuis des années, comme Outremeuse, par exemple. Ce que je ferais, c’est mettre en place un schéma de (re)développement stratégique à long terme où l’on se pose la question « Que veut on faire et où le fait on ? » et ce, pour tous les quartiers !

7. La question politique: Ecolo dans une majorité à Liège, tu crois vraiment que ça va changer ta vie et celle de tes voisins de Saint Laurent ?

Aujourd’hui, le seul moyen de manifester son opinion sur les projets d’un quartier, c’est de s’y opposer ou d’envoyer des pétitions etc. Comme Ecolo prône la participation citoyenne, le Collège Communal consulterait davantage la population et mes voisins et moi serions acteurs du développement de notre quarter.

8. La question qui fâche:  Ecolo c’est LE choix quand on est un « jeune actif » ?

Non, je crois qu’il y a des gens compétents dans tous les partis et j’ai d’ailleurs pas mal d’amis sur les autres listes. Mais pour moi « il n’y avait pas photo » comme on dit.

9. La question NTM:  Wesh wesh, man, pourquoi tu fais d’la politique?

Kom j’ lavais dis en rigolant d’ma position sur la liste : « 44, la pointure idéale pour les coups de pieds dans le cul ! ». NdQ: toi mon grand, tu tiens ton slogan de campagne! Botte leur les fesses!!!

10. La question personnelle du 10e candidat:  Qu’est ce qui te fait t’investir autant? C’est quoi ta « bonne » raison d’avoir envie de faire de la politique?

Bein, au lieu de râler dans mon salon sur les (non) décisions du Conseil communal, même si tout n’est pas négatif hein, je me suis dit que c’était le meilleur moyen de faire évoluer les choses.

11. La question culte: Quel est ton nom? Quelle est ta quête? Quelle est ta couleur préférée? [Sacré Graal]

Euh, si je me trompe je suis foudroyé comme dans le film ? Bon je me lance :

Charlier/ un Liège agréable, vivable et viable/ pour la couleur…à ton avis? NdQ: je dirais mauve, mais pour des raisons plus guindaillistiques que footballistiques ^^!!

12. La question de Euro/JO: Jusqu’ici la campagne c’est comme les étapes de plaine sur le Tour : cool avec quelques accélérations. En septembre ce sera la montagne, tu te vois plus dans les échappées matinales, à l’attaque dans les cols ou porteur de bidons ?

Attend tu compares Béné à Philippe Gilbert là ? Bon dans ce cas, je prendrai la référence de sa saison passée, je serai son Vanendert, le fidèle lieutenant mais qui est capable d’un coup d’éclat ! NdQ: victoire d’étape et maillot à pois, belle ambition pour le dossard 44!

13. La question Liège 2017: Liège 2017, tu soutiens? Comment et pourquoi?

À fond, ça serait super de décrocher l’expo, quelle visibilité pour la Belgique toute entière ! En plus le projet permettrait de redynamiser Coronmeuse et ses environs qui en ont bien besoin.  Par contre, l’avenir de Liège ne s’arrête pas en 2017, il faut préparer la suite dès aujourd’hui.

14. La question du fêtard : Toi qui as beaucoup guindaillé (NdQ : j’emploie le passé, mais sans trop être sûr…), y sont festifs assez , les écolos ? Comme en Sciences ou en Philo ?

Bien écoute, je me suis déjà réveillé en ayant mal aux cheveux après avoir passé des soirées avec les Ecolos. Faut dire que la bière des micros brasseries, c’est autre chose que le breuvage du chapiteau =D!

15. La question Pascal Vrebos: Met sur un podium de 3 places Christine Defraigne, Willy Demeyer, Michet Firket et Bénédicte Heindrichs… Tu peux justifier…

1. Béné : Cette nana déborde d’énergie et ose innover dans les projets pour Liège.

2. Willy Demeyer : parce que tout n’est pas à jeter dans le Liège d’aujourd’hui, en duo avec Ecolo ca pourrait être pas mal non ?

3. je suis vraiment obligé d’en choisir un ?

15’. Une dernière pour la route ? Comment se passe ta première campagne, c’est comme tu croyais, ça répond à tes attentes ?

En fait, c’est encore mieux, tout le monde a son mot à dire du 1er au 49ème candidat, on a tous l’occasion de prendre nos responsabilités et de mener des actions concrètes. Je ne suis pas sûr que ce soit le cas partout.

Un site de Cédric Lemaire