Arbres abattus à La Boverie ou le scandale de la POLLUTION urbaine

Dès que l’information a commencé à circuler, photos à l’appui, ça a flambé sur les réseaux sociaux: la Ville de Liège a déclenché l’abattage de 11 peupliers du Canada dans le Parc de la Boverie, face au Quai Mativa sur la Dérivation, à quelques mètre du musée. Pour vous donner immédiatement mon sentiment: c’est un crève-coeur que ces coupes, mais ces arbres étaient fragilisés de plusieurs manières: âge avancé, champignons, et castors. Il y a déjà eu des coupes de ce genre: Boulevard Kleyer, Quai Marcellis… et il y en aura encore.
On ressent évidemment l’indignation de Marcel Otte dans Le Vif comme légitime et la communication fut à cet égard bien tardive, en réponse aux réactions citoyennes, plutôt qu’en allant au devant des citoyens. Dont acte.

Ce qui n’est pas dit dans le malgré tout fort bon reportage de la RTBF, c’est que les premières causes ne sont pas évoquées par l’échevin et le journaliste:

  1. la POLLUTION atmosphérique rend les arbres MALADES. C’est la même pollution qui fait tousser nos enfants et qui est responsable de plusieurs milliers de morts par an en Europe.
  2. le réchauffement climatique provoque un stress hydrique (manque d’eau) qui rend l’arbre cassant et dangereux, et qui a d’ailleurs provoqué partout dans Liège un jaunissement et une chute des feuilles plus tôt qu’à l’accoutumée.

Comment agir concrètement pour Liège:

  1. le plus important et le plus évident c’est de replanter systématiquement, comme ça sera le cas ici.
  2. par ailleurs de planter PLUS: c’est dans le programme de Vert Ardent, qui propose symboliquement un arbre par naissance sur le territoire de la Ville. Tout cela c’est fondamental pour la qualité de vie en Ville et pour la rafraîchir, surtout en été: on peut soit planter au sol soit en grands pots (cf Barcelone) lorsque ce n’est techniquement pas possible.
  3. ceci rappelle à tous et à chacun l’importance de transports en communs structurants pour Liège (bus, tram, REL ferrovaire), de proposer des alternatives à la voiture qui embouteillent et polluent Liège (transports en communs mais aussi parkings de délestage P+R) et de rendre la ville à la circulation douce: marche à pied et vélo.

    Les peupliers abattus. Photo mise à disposition avec courtoisie par Dominique « Goldo » Houcmant, tous droits réservés.

Un site de Cédric Lemaire