Le décumul a bon dos…

Soyons clair: je milite pour le décumul intégral, partout, tout le temps. Parlementaire est un métier à temps plein, bourgmestre et échevin également (à quelques exceptions près). Mais la valse des tartuffes suite aux dernières élections vient de prendre un tour plus abject que jamais.
On avait déjà eu les je suis candidat mais je ne siègerai pas.
On a eu ensuite la mesure des taux de pénétration (le concours de qui a la plus longue…) pour les partis traditionnels au parlement wallon.

On a désormais la cerise de la mufflerie des barons locaux à cheveux blancs. Le cumul n’est jamais positif à mon sens, loin s’en faut, mais il est assez significatif que certains puissent déroger… mais pas des femmes, mais pas des jeunes, mais pas dans les zones urbaines.
Il est difficile d’intéresser les « jeunes » à la chose publique: pourquoi donc ne pas leur barrer la route quand l’occasion se présente?
Il est difficile de promouvoir la présence de femmes en politique, dans nos assemblées ou Collèges: pourquoi donc ne pas leur barrer la route quand l’occasion se présente?
Il est difficile pour les habitants des zones urbaines (54% de la population wallone, une peccadille qui n’a même pas de ministère…) d’être correctement représentés: pourquoi donc ne pas leur barrer la route quand l’occasion se présente?

Je salue la décision de Laura et Julie de se consacrer à leurs Villes, à leur passion politique, à Seraing et Liège mais j’exècre absolument les raisons qui les ont contraintes à ce choix.

Un site de Cédric Lemaire