Archives de la catégorie: Culture

Place des Déportés et Rue Mère-Dieu, une petite réaction s’impose…

Je vous retranscris in extenso deux questions écrites transmises ce 10 octobre au Directeur Général, à destination du Collège. Deux sites et fonctionnalités très différentes, mais qui ont en commun leur triste état d’abandon.

PRIMO – La « rambarde » anciennement couverte de cuivre entre la place des déportés et le Quai St Léonard voit passer des milliers de piétons chaque semaine: passants, usagers des bus (deux arrêts pile en face) et badauds de la Batte. La situation se dégrade mais on ne peut pas faire ce que l’on veut (il s’agit d’une oeuvre d’art et non d’un simple aménagement), je propose donc qu’on consulte les architectes qui l’ont conçu pour en imaginer un futur « chic et pas cher »: Beguin, Massart et Baumans.

SECUNDO – La dalle située entre le Musée de la Vie Wallonne, la Cour des Mineurs et l’échevinat de la jeunesse, rue Mère-Dieu, avec accès par Hors Château est à l’abandon et insécurisée. Difficile de dire s’il y a un projet pour ce lieu, ou pas, alors que les opportunités et fonctions potentielles ne manquent pas (économie, tourisme, animation, culture), en lien avec les autres espaces adjacents (outre ceux déjà cités, la Place du marché, Neuvice, les Côteaux, la Place Tivoli sont tout proches…).

lire la suite »

Interview croisée programme: « Droit à la fête »! Avec Simon Charlier et François Bertrand…

À Liège, le 15 août a une saveur toute particulière aux accents de pékèt et de fête populaire hors du commun. C’est donc l’occasion rêvée pour interroger deux candidats sur leur vision « politique » de la fête: Simon Charlier et François Bertrand.

lire la suite »

Dis-moi ce que tu lis, je te dirai qui tu es…

Un petit article sans prétention pour faire un peu le tour de mes lectures en presse, avec pour prétexte un récent coup de coeur en presse magazine (j’y reviendrai en fin d’article)… Aussi loin que je me souvienne il y a toujours eu un « Soir » à la maison, et pas mal de presse magazine également avec le Vif, Pourquoi Pas (qui n’existe plus aujourd’hui), Pan (sauf à des périodes de dérive droitière…), à l’occasion un Evènement du Jeudi ou un Nouvel Obs (et son papier missel!). La lecture de la presse sous toutes ses formes m’a donc toujours semblé naturelle, et en acheter également, ce qui a souvent provoqué de l’étonnement autour de moi, jusqu’à ce que je comprenne que ce n’était pas partout pareil et que dans certaines familles, on ne lisait tout simplement pas les journaux (voir qu’on n’y lisait pas du tout…). lire la suite »

(You Gotta) Fight For Your Right (To Party)*

*En français: (Il faut) Se battre pour son droit (à faire la fête), titre d’une chanson des Beastie Boys des années 80-90’s.

C’est une carte de visite, l’orgueil de bien des liégeois et une réputation qui se transmet de bouche de fêtard à oreille de fêtard depuis des générations: Liège est une Ville festive, à la vie nocturne active, variée et colorée; à l’activité débordante à toutes heures; où les occasions de bien manger et bien boire sont légions et où l’état d’esprit rabelaisien des locaux est plus qu’une invitation, presque une obligation, pour le quidam de passage, à s’en montrer digne.

lire la suite »

Lettre ouverte d’historiens liégeois et écologistes…

…à MM. Demeyer et Gilles, Bourgmestre et Président du Collège Provincial de Liège.

Historien de formation j’ai le plaisir de fréquenter de nombreux ex-camarades de mes années à l’ULg (dont de nombreux anciens du CB Philo) et appris à en connaître d’autres, plus jeunes ou plus vieux, chez Ecolo.

lire la suite »

May the force be with you!

Ou encore « May the fourth be with you ». Avec ce jeu de mot, le quatrième jour de mai est devenu la « journée de Star Wars« ! Bel hommage des aficionados de George Lucas aux deux séries d’épisodes illustrant l’avènement de l’Empire puis le soulèvement menant à la création d’une Nouvelle République, avec en toile de fond une lutte sans merci des

Jedi contre les Sith pour la maîtrise de la Force (désolé pour le spoiler, mais je me suis senti autorisé =D). 1977 et le premier épisode (le IV pour être précis) fut aussi la première réussite commerciale planétaire du genre Science-Fiction. Cela lui permit dans une certaine mesure de sortir du placard et de proposer au plus grand nombre une littérature bien vivante, avec de nombreux auteurs prolifiques mais jusqu’ici cantonnés aux amateurs du genre…

lire la suite »

Un site de Cédric Lemaire