Archives de la catégorie: Droit à la fête

Réglementation « Carré », qu’en penser? #Défi100Jours #49

Comme vous le savez, hier la Ville de Liège proposait au vote un règlement de Police conçu en concertation notamment avec le secteur HoReCa, pour enrayer la spirale négative de ces derniers mois, voire années: consommation ingérable d’alcool en rue (en bouteilles et canettes…), faits de violence, etc… J’avais déjà interpellé le Bourgmestre là-dessus il y a plus de six mois, et sa réponse disait, en substance « on va rencontrer les acteurs et travailler à une solution », comme vous pouvez le lire ici, ma petite camarade Géraldine intervenant plus largement sur l’offre sportive et culturelle en nocturne…

Il s’agissait donc pour chaque groupe politique présent au CC Liège de se positionner sur ce règlement, et pas sur autre chose. J’en ai néanmoins profité pour formuler un certain nombre de suggestions de nature à, je pense, prolonger la réflexion pour refaire un quartier dont les liégeois sont fiers et où ils se sentent bien.

lire la suite »

Interview croisée programme: « Droit à la fête »! Avec Simon Charlier et François Bertrand…

À Liège, le 15 août a une saveur toute particulière aux accents de pékèt et de fête populaire hors du commun. C’est donc l’occasion rêvée pour interroger deux candidats sur leur vision « politique » de la fête: Simon Charlier et François Bertrand.

lire la suite »

Les 15 questions du 10e candidat à… Simon Charlier, 44e sur la liste

Bio Xpress: Né à Liège en 1983, j’ai grandi (Laveu/Cointe) et étudié dans les écoles de la Ville, avant d’entrer à l‘Université de Liège pour y étudier la géographie puis l’urbanisme. Bon je l’avoue, j’ai aussi pas mal guindaillé puisque j’étais président de diverses associations estudiantines =)! Aujourd’hui, je suis conseiller politique au cabinet du Ministre Philippe Henry.

1. La question qui tarabuste: Changer Liège, est-ce possible? Vraiment t’ y crois ?

En fait, je ne pense pas qu’il faille tout changer: Liège regorge d’atouts, il faut commencer par les (re)valoriser. Mais en tant qu’urbaniste, je déborde d’idées pour ma ville et donc oui, changer Liège j’y crois à fond !

lire la suite »

Sure we can!

Le WE passé, Liège même puis sa région accueillaient le Tour de France, son prologue, ses premières étapes: Coeur Historique, arrière-pays des Fagnes et d’Ardenne, Seraing, Visé, le plateau hesbignon.

J’ai lu dans bien des endroits, sur les réseaux sociaux, une avalanche de plaintes diverses et variées, sur la mobilité, sur les inconvénients pour les riverains, sur telle ou telle difficulté. De beaux montages sur nos travaux en cours et Dieu sait s’il y en a. Des râleries diverses et variés, parfois bien justifiées, parfois fantaisistes. De grands discours sur les dopés, les piqués, le sport-spectacle, tel ou tel avantage indu, tel ou tel concession de service ou d’espace fait au privé. De grands élans plus ou moins moralisateurs sur le coût de la dépense publique en la matière… Nombre de ces commentaires sont, à la base, pertinents: interroger l’état de notre Ville au moment d’accueillir un grand évènement, interroger la dépense publique, interroger l’organisation mise en place par les différents services concernés (Police, signalisation, propreté).

lire la suite »

(You Gotta) Fight For Your Right (To Party)*

*En français: (Il faut) Se battre pour son droit (à faire la fête), titre d’une chanson des Beastie Boys des années 80-90’s.

C’est une carte de visite, l’orgueil de bien des liégeois et une réputation qui se transmet de bouche de fêtard à oreille de fêtard depuis des générations: Liège est une Ville festive, à la vie nocturne active, variée et colorée; à l’activité débordante à toutes heures; où les occasions de bien manger et bien boire sont légions et où l’état d’esprit rabelaisien des locaux est plus qu’une invitation, presque une obligation, pour le quidam de passage, à s’en montrer digne.

lire la suite »

La Saint Torè, si liégeoise…

C’est le Printemps, en même temps que crocus et jonquilles fleurissent pennes et tabliers: c’est la St Torè! D’après-midi en soirées, réveils à pas d’heure et souvenirs flous c’est la der, la « dure » avant « la Bloque » (à Liège on ne parle guère du « Blocus »…).Torè

C’est aussi à mon sens la plus liégeoise des fêtes estudiantines. La St Nicolas se partage de Mons à Bruxelles en passant par Namur. Chacun fête ici ou là nouveaux arrivés, échecs et réussites. Seuls les liégeois fêtent un taureau de bronze à la virilité explicite et proverbiale: il exhibe en grand ce que Manneken Pis expose en petit. lire la suite »

Un site de Cédric Lemaire